• alencreclaire

Désormais


Je parcours un champ de ruine

Des flocons d’étoiles amères

Révèlent la blancheur

De ton linceul.

Je ne suis pas mustang

Et la prairie se dérobe

Je traverse l’abîme de neige

Sous la voute désormais céleste.

Tes pas ont bifurqué

Suivant le raccourci

Vers une autre voie lactée

Perdu de vue.

J’arpente la tombe béante

D’un amour englouti dans le froid

Tâche écarlate sur le blanc

D’une crevasse de verre.

Désormais, voué

Aux ténèbres de glace

Mon corps explore

Les dédales de ton âme.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout